Les employés d’abord, les clients ensuite : Comment renverser les règles du management

employesdabordVineet Nayar est PDG de HCL Technologies Ltd (HCLT), multinationales indiennes de services IT. Lorsqu’il devient PDG de HCLT, l’entreprise est en forte croissance. Malgré cela, il considère qu’elle ne croit pas assez vite, notamment vis à vis de ses concurrents indiens et, pire encore, certains marchés lui sont inaccessibles.

Il se dit alors que le problème de HCLT vient de son organisation pyramidale traditionnelle et du fait que les personnes qui sont dans la zone de création de valeur (au bas de la pyramide), ne sont pas écoutées et valorisées.

Il crée alors le programme, « Les employés d’abord, les clients ensuite ».

L’Entreprise du Bonheur

entreprisebonheurTony Hsieh co-fondateur et PDG de Zappos, nous présente dans ce livre son parcours d’entrepreneur, notamment ses succès qui lui laissaient un goût amer, pour terminer sur l’histoire de Zappos, l’entreprise du bonheur.

Il nous montre comment une culture forte, à tous les niveaux de l’entreprise, peut soulever des montagnes et être un maillon essentiel de la réussite d’une entreprise.

Ce concept a même donné naissance à une offre de conseil autour du bonheur au travail.

Liberté et Cie

Nous inaugurons aujourd’hui une nouvelle catégorie sur ce blog : les livres.

Il s’agit ici de présenter les livres qui nous font évoluer au niveau de l’organisation ou de l’entreprise plus généralement.

 

Liberté et CieLe premier livre de la catégorie est Liberté et Cie, écrit par Brian M. Carney et Isaac Getz.
Ce livre montre qu’il existe d’autres types d’organisations que les entreprises « command & control » et nous invite à découvrir des entreprises où la liberté, l’auto-organisation et la responsabilisation sont les principes même du management.
On retrouve bien entendu les valeurs de l’agilité au niveau de l’entreprise toute entière.

Autre point intéressant, il existe une communauté Google + pour échanger sur le sujet avec les auteurs et les acteurs des entreprises libérées et plus généralement toutes les personnes intéressées par le sujet.

Grails partie 5 : Les contrôleurs et les vues

Grails_logo

 

Bienvenue dans le cinquième article de notre série sur le framework Grails ! Nous allons aborder aujourd’hui les contrôleurs et les vues.

Nous partons du principe que vous avez déjà suivi les quatre articles précédents : Introduction à GrailsGrails partie 2 : création d’une application basiqueGrails partie 3 : La validation et Grails partie 4 : Les relations.

Nous allons en premier lieu analyser le contenu d’un contrôleur, puis nous verrons les éléments importants à connaitre sur les vues.

Lire plus

Grails partie 4 : Les relations

Grails_logo

 

Dans ce quatrième article sur le framework Grails, nous allons aborder les relations entre entités. Cela va nous permettre de posséder enfin un modèle de données correct et permettre à l’utilisateur, dans notre cas par exemple, de choisir à quelle course il veut participer.

Nous partons du principe que vous avez déjà suivi les trois articles précédents : Introduction à GrailsGrails partie 2 : création d’une application basique et Grails partie 3 : La validation.

Nous allons voir quatre types de relations puis les mettre en oeuvre sur notre application que nous mettons à jour depuis le deuxième article. Pour rendre notre explication plus claire, nous l’agrémenterons d’exemples très parlants de la documentation officielle.

Lire plus

Grails partie 3 : La validation

Grails partie 2 : création d’une application basique

Grails_logo

 

Dans ce deuxième article sur le framework Grails, nous allons créer une application simple de CRUD. Vous pourrez ainsi voir à quel point il est rapide et facile de créer une telle application.

Nous partons du principe que vous avez suivi l’article précédent.

Dans cet article et dans les suivants, nous donnerons à chaque fois les deux possibilités pour réaliser une action : la version graphique et la version en ligne de commande qui vous servira principalement si vous n’utilisez pas le même IDE.

Lire plus

Birt 4.2 et la gestion des images

    Birt 4.2 ne veut que du 96 ?

birt 4.2 72dpi photoshopEn passant à Birt 4.2 pour l’édition de documents nous nous sommes rendu compte que la gestion des images était sensiblement différente d’avec les versions précédentes.

Birt 4.2 contrairement à ses prédécesseurs prend exactement la taille de l’image spécifiée en cm/pouces. Autrement dit pour la taille d’un logo standard de 450px de large, on se retrouve avec un logo imprimé avec une taille de 3,81cm pour une haute résolution de 300dpi (pixels par pouce), mais le même logo de 450px en résolution 72dpi (le standard du web) aura une largeur de 15,88cm une fois imprimé, là où avant Birt se servait de la taille en pixel en imprimant toujours avec la même résolution.

Lire plus

Texte défilant en css avec CSS3

Comment faire un Texte défilant en css ?

Texte défilant en css et l’utilisation de l’attribut data-text pour fournir un roulement continu

Le plus simple pour faire un texte qui défile, c’est d’utiliser la balise <marquee> pour encadrer la partie à faire défiler. C’est simple certes, mais marquee étant une balise propriétaire de Microsoft, elle n’est pas valide w3c (bien qu’elle soit correctement interprétée par tous les navigateurs) et quand on se soucie d’avoir un site valide elle est donc exclue.

Une autre solution, un peu plus complexe mais cependant accessible est d’utiliser javascript pour simuler le défilement. C’est d’ailleurs la solution qui est le plus proposée par les internautes. Mais comment faire si, pour une raison ou une autre on ne veut pas ou ne peut pas utiliser javascript ?

Lire plus

Introduction au framework Grails

Grails_logo

 

L’objectif de cet article et de ceux à venir est de vous présenter les avantages que peut vous apporter le framework Grails. Pourquoi, quand et comment l’utiliser ? Nous verrons cela par la suite.

 

 

Présentation de GRAILS

 

Grails est un framework web open source, de développement rapide, basé sur le langage Groovy, lui-même basé sur le langage Java.

Il utilise plusieurs principes qui permettent une haute productivité :

– Don’t Repeat Yourself (DRY) : le framework est basé sur le modèle MVC.

– Convention plutôt que configuration (Convention over configuration ou coding by convention) : Grails propose de nombreux comportements par défaut, vous n’aurez presque rien à configurer lors du développement de votre application. Par exemple, une classe dont le nom termine par « Controller » sera automatiquement considérée comme un contrôleur web.

– Architecture orientée modèle : pour réaliser une application basique, vous aurez uniquement à vous préoccuper de vos modèles. Les vues, les contrôleurs et les tests seront générés.

– Prototypage : Grails vous permet de générer vos vues, contrôleurs et tests à partir de vos modèles grâce à des méthodes de scaffolding. Vous pouvez ainsi obtenir une application de CRUD très rapidement. Vous pouvez également créer vos propres templates pour ajouter des fonctionnalités à la génération, ou simplement modifier l’apparence de votre application.

– Plugins : de nombreux plugins sont disponibles pour Grails. Ils vous permettront d’implémenter rapidement des fonctionnalités, telles que l’authentification avec le plugin Spring Security Core.

 

Historique

 

Le développement de Grails a été débuté en juillet 2005 par Graeme Rocher. Le framework était alors connu sous le nom de “Groovy on Rails”, car inspiré de “Ruby on Rails”. La première version (0.1) a été publiée le 29 mars 2006. Le même mois, il est renommé en “Grails” sous la demande du créateur de Ruby on Rails, David Heinemeier Hansson. Les principales versions suivantes sont:

 

[table id=1 /]

 

Peu après la sortie de la version 1.0, la société G2One (The Groovy Grails Company) est rachetée en novembre 2008 par SpringSource, elle-même rachetée en août 2009 par VMware.

 

Architecture

 

Grails utilise de nombreuses technologies existantes. Les principales sont :
– Le langage Groovy
– Hibernate
– Spring
– Sitemesh pour gérer la mise en page
– Le célèbre système de logging Log4J
– JUnit pour les tests unitaires

Celles-ci sont organisées comme montré ci-dessous :

architecture_grails

 

Toute application Grails est organisée en quatre parties : les domaines (les modèles), les services, les contrôleurs et les vues. Nous verrons plus en détail cette organisation par la suite avec un exemple d’application.

Les vues sont gérées par le framework SiteMesh, permettant notamment de créer des layouts, tandis que le cœur de Grails est géré par le framework Spring. La persistance des données est facilitée par GORM (Grails Object Relational Mapping). Celui-ci est basé sur Hibernate et utilise par défaut sa base de données intégrée HSQLDB, il permet de faire la relation entre les domaines et la base de données. Nous le verrons plus en détail dans un article suivant. Gant quant à lui est basé sur Ant, il sera utilisé notamment lorsque nous exécuterons une commande pour gérer Grails telle que « grails run-app ».

Pour terminer, tout objet de votre application pourra être développé soit en Java soit en Groovy. Dans les deux cas, votre objet sera compilé en bytecode et exécuté par la JVM.

 

Installation

 

Nous allons maintenant voir comment mettre en place un environnement de développement pour utiliser Grails.

Avant de commencer, il faut bien évidemment avoir installé un JDK (en version 1.6 ou supérieure), avoir configuré la variable d’environnement JAVA_HOME, pointant vers le dossier d’installation de votre JDK, et avoir ajouté le dossier bin/ du JDK à votre variable PATH.

Il existe plusieurs solutions pour utiliser le framework Grails. La première, la plus simple, consiste à télécharger l’IDE Groovy/Grails Tool Suite (GGTS). Il s’agit d’un environnement de développement basé sur Eclipse, tout comme Spring Tool Suite (STS). Il vous suffit ensuite d’extraire l’archive téléchargée, et de lancer GGTS.

Si vous possédez déjà STS, vous pouvez facilement installer le plugin Grails en suivant ces directives.

Si vous souhaitez utiliser Grails avec un autre IDE comme IntelliJ IDEANetBeans ou TextMate, nous vous laissons consulter la documentation officielle à ce propos.

 

Conclusion

 

Après cette présentation, vous pouvez déjà apercevoir les avantages que peut fournir Grails. Il utilise le langage moderne Groovy, le réputé framework Spring, de nombreux plugins, le principe de « coding by convention », le prototypage… Il s’agit d’un framework bien adapté au développement très rapide d’applications basiques, vous laissant en même temps la possibilité de réaliser des fonctionnalités bien plus avancées que du simple CRUD.

Dans les prochains articles, nous verrons plus en détail le fonctionnement du framework par un exemple d’application.

 

Sources

http://grails.org/

http://en.wikipedia.org/wiki/Grails_(framework)

http://www-igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2009/Groovy_and_Grails/grails_architecture.php

Loading...
X